Mendoza

Mendoza

Petite bourgade de la vinasse Argentine.

 
J arrive dans cette jolie cite le 16 Decembre 2008, et je retrouve une grande grande ville, dans laquelle se trouve une tripotee de places plus ou moins charmantes.

Quelques longues minutes de marche depuis la station de bus et je ramasse un refus du premier hotel : pas de lit en dortoir. Hors de question de prendre une chambre simple, trop cher.

Par l histoire, je sais que Mendoza a ete victime d un terrible tremblement de terre il y a quelque annee, d ou une ville assez nouvelle et agreable.
Cette ville est situe au pied de la cordillere des Andes, au pied de l Aconcagua : approximativement 7000 metres. Le plus haut sommet des Ameriques. (A cote le mont Mc Kinley en Alaska c est une fiotte, pour une fois que les USA n ont pas le monopole « du plus … » je vais pas trop les charrier non plus, j ai besoin d un visa dans quelques temps)
C est aussi la fin de la Patagonie, et des prix touristiques.
D ailleurs, beaucoup moins de touristes ici que dans le sud de l Argentine.
L auberge que j ai trouve est l auberge Indepedencia, proche de la place du meme nom.
38 pesos la nuit, biere a 6 pesos le litre (toujours interessant ca), et vu que le monde est petit je retrouve Izma, le basque (Vamos Euskadi) d Ushuaia avec qui j avais fais cette randonnee burlesque pour mes pieds sur le mont Guarnaco dans le parc de la fabrique a savon.

 

En parlant de monde petit, en prenant le bus Lundi matin pour Mendoza depuis Bariloche je rencontre John de London ( et oui, ca s invente pas non?).
Le type il me connait, il a entendu parler de moi. Moi pas …..
En fait, il a entendu l histoire d un petit francais, dont le prenom etait Guillaume, qui avait quitter son boulot pour faire le con dans l Amerique du sud et le reste.
C est vrai qu au fur et a mesure du voyage, rare sont les gens qui ont un credit illimite de temps. Certes beaucoup voyage pour quelques mois, majoritairement 1 a 5 mois max … et souvent en groupe de 2, ou en couple.

 

Bref, je suis en Stand by pour Buenos Aires ou une ile du Pacifique dont je tairais le nom ( mais en meme temps c est pas l ile a King Kong …. donc vous trouverez ca sur une carte)
( C est pas l ile aux enfants non plus )
Le seul dilemme se situe au niveau du prix, et le temps que je vais passer sur la dite Ile. 15 jours en retrait du monde, moi ca me tente.

Tiens, j avais oublie de vous raconter un truc, pendant les 36 heures de bus entre El Chalten et Bariloche, sur la route 40, celle des premiers carnet de voyage du Che, une vision sublime mais impossible a prendre en photos ( mais non c etait pas un stripteaseuse dans un bain de biere Quilmes au milieu de la Patagonie), juste sur la gauche du bus le coucher de soleil … et sur la droite la pleine lune, en meme temps.
Alors oui, Astrologiquement parlant je suis pas au top, tel Clando Pacanne j avais predis la destruction de l eglise de villeneuve-Tolosane par les sattelites TPS et Canal Sat, mais en terme Astronomique j arrive pas a expliquer le truc ….. gastronomiquement oui, 30 minutes apres j ai bouffe une pizza mozzarella dans le bouiboui du coin. La cantina de Matilda je crois. Bref.

Bon, je vais pas « Stand Byer » longtemps, je pars m acheter les tickets pour Santiago du Chile ou un Francais du nom de Brice peut m heberger 2 nuits.

 

A bientot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *