Banos – Riobamba – Cuenca – Loja

e quitte donc Quito, le petit hotel « Buena Onda » Hotel Sucre sur la plaza San Francisco, tenu par Jose et Ricardo.
(A qui, en passant, j aurais mis quelques branlees sur PES 2008)
3 dollars la nuit, je n ai pas encore trouve moins cher pour une chambre simple.

Avant de partir de Quito, j aurais fais le Teleferico (qui culmine a 4100 metres), le marche d’Otavalo (ou j aurais negocier un Montechristi, soit Panama Hat qui reste une des plus grosses erreurs de notre monde, car ce chapeau blanc est fabrique a Montechristi et Cuenca, donc en Equateur et non au Panama), la mitad del mundo latitude 0.0.0.0 et quelques ballades sur Quito.

J avais prevu plus ou moins, moins que plus, prevu de partir vers Latacunga, pour voir la laguna Quillotoa, mais en fait, je descendrais directement sur Banos.
Non pas que la laguna (attention, ce n est rien qu un lac dans un cratere, faut pas s emballer non plus avec les « laguna ») soit ininteressante, mais d une part je peux pas tout faire niveau financier, d autre part, je comptais rester que plus ou moins 20 jours en Equateur (meme si moi, les plannings !)

Donc j’arrive a la ville de « Chiottes » (Banos en Espagnol ca doit bien dire Bains, surtout que dans cette ville y a des eaux thermales, mais quand tu demandes « Donde estan los Banos ? », tu demandes ou sont les chiottes) aux alentours de 13 heures en quete d’un hotel : Plantas et Blanco (Plantes et blanc, allez savoir pourquoi, mais le dueno est francais .. et j en profiterais pour echanger des livres)(je vous dirais pas les lectures que je me tape, mais bon, tu choisis pas toujours)

Je fais le tour de la ville, les deux grandes marches (Statue de la Virgen et Bella Vista) puis, je passe voir les agences pour avoir une idee de ce qu elle propose : cher dans la jungle, mais je trouve un truc super interessant : le saut a l elastique pour 15 dollars,
J’avouerais que maintenant, je n ai plus qu’un oeuf dur et un oeuf brouille a cause du harnais qui est cence (ouais, je pense que la questions securite en Equateur est autre chose qu’en France) te retenir durant le saut.
Je comprends aussi, qu a 9 heure du matin, juste avant de prendre le bus, on soit pas de masses a faire ca, alors je me retrouve seul sur le pont, avec un type qui prepare le saut, et un autre en bas qui regarde (attend il la crepe?)
Bizarrement, y a des fois ou l esperance de vie frole le 0, mais le pont a pu supporter (dieu soit loue) ma charge ponderale (ouais ouais, j ai de gros os), et apres avoir escalader le pont, je m elance dans le vide pour 2 secondes de chutes (plus ou moins … car en fait , plus de 2 secondes et la derniere chose qui te passe par la tete c est ton coccyx.
Si j ai choisi de faire du saut a l elastique c est que premierement, 15 dollars c est pas cher :), deuxio, la jungle vers banos (et a vrai dire a cote de toute grande ville Equatorienne) est depeuple d’animaux, je m explique : le commerce de la jungle, le tourisme, a entraine la migration des espèces vivantes vers l’interieur du bassin amazonien. Conclusion, j irais a la chasse a l anaconda (pour de vrai) au Venezuela, aux araignees (en Bolivie), et je remonterais l’Amazone au Brazil.

En rentrant du saut a l elastique je tombe sur : Bambi et son copain, les chevreuils de Puerto Lopez.
On echange quelques salutations distinguees (alors, ca fait combien de temps que t as pas vu un peigne Chevreuil?) et ils me parlent de leurs potes allemands, rencontres a Puerto Lopez, chevreuils aussi de profession : et bien, meme si ca me desole un peu pour eux, pendant le bus Puerto Lopez / Quito, ils se sont faits volees leur appareil photo (tiens donc … bizarre) et autre objet de valeur. (un peigne ou du shamppoing aussi peut etre)

Bon, apres une nuit sur Banos, ou je rencontre Guadalupe de Buenos Aires, je trace vers Riobamba.
Guadalupe est une fille assez sympathique, qui voyage avec un Anglais (Graham je crois) depuis 5 jours, et meme si je suis pas parfaitement Bilingue, est super contente de parler Espagnol avec moi. On passe donc la soiree ensemble, repas, biere, bla bla blatage.

Donc Riobamba, j avais une adresse grace a Katia, connaissance de Cusco au Peru, ou passer la soiree : La Rayuela (la Marelle en FR dans le texte, vous savez … 1 2 3 4 5 … CIEL) Et je rencontre donc Carolina, et je teste Mojitos, et un peu tous les cocktail de la carte. (faut dire que Carolina est la proprio)
Donc petite soiree sympa, ou je trouve un poste pour le lendemain : France Galles (Ca ballance pas mal a Paris, hein sacre Charlemagne)
Bon, je sais que le selectionneur trouvera mon post inevitable, alors je te laisse des consignes : Marc (et le trio LNR, Lievrement NTamack, Rentiere ou Ligue National de Rugby), sans deconne Baby en 10, et pourquoi pas Lecouls arriere non ? Pour vaincre la Galles, un peu de Benzoate de Benzile ca suffisait, pas besoin de m envoyer des Baby eprouvettes pour la charniere, d’ailleurs a la 36 eme, la charniere a un peu grincee non?
Pour les Anglais, j ai ma solution : va au fin fond de l’Ariege, la ou les gonzes se reproduisent entre eux depuis quelques generations, tu me mets une equipe de sans cervelles, un soupcon de tactique a la Mosquato, du coaching a la Lucas et Papillon de Lumiere dans le vestiaires : apres ca, si les 15 beus ont pas envis de casser du Rosbeef, je comprends pas.

Je quitte donc Riobamba .. ou je pars vers Cuenca.
Cuenca, meme si ca un aspect bourge, c est une ville magnifique et vue qu aux alentours, il y a 100 choses a faire, j y resterais quelques jours.
J irais donc a Ingapirca (plus grand site archeologique d’Equateur), ou je passerais quelques heures a me ballader dans le parc, puis, le marche de Gualaceo, de fruits, legumes, et viandes.
Apres je sais plus ….. j ai oublie.
Ha si, aussi, hyper important, j ai laisse une paire de chaussures sur Cuenca : les pompes a Indy (tiens en pensant a Indy, si vous avez regardez le 4, dites moi ou elle est la cite cachee, car apres Nasca, et la statue de Francisco de Orellana a Quito , je vais pas me passer 6 fois le DVD pour la trouver cette citee)(tiens en parlant DVD, ici ils ont des connexion internet de merde, mais tous les derniers films : Mesrire, Rock n Rolla, Indy, Le Che et tout ca en DVD, sont fort en Equateur.)
Oui, les pompes a Indy sont decedees vers un 1er mars, condoleance a la famille, tout ca tout ca, elles reposent aux cimetiere de Cuenca, decharge municipale.
Je me retrouve donc avec mes Gore Tex trouees.

Voila Cuenca, ca c est fait …

Ha oui, je suis a Loja, au sud de l Equateur, ou je me prepare a enchainer 3 nuits de bus pour aller en Bolivie : oui, c est moins cher que l avion.
Alors, Loja Piura (peru), Piura Lima, Lima Cusco (ou Puno ou La Paz), depends le moins cher.
Loja, rien de bien particulier a dire, sauf que le boulanger fait des croissants (ouais, j ai prevu de pas etre super interessant dans mes commentaires)
Voila pour l Equateur, et pour conclure, l Equateur c est vert. Tellement vert qu a cote, l Irlande, c est une Emeraude fanee (Pas au rugby en tout cas)
L Equateur c etait chouette, comme dirait l autre.

 

Voila, a moi bah le reste du monde.

Pour les photos, soyez patients …. ou pas comme dirait quelqu un.
(non c est bon, je vais le faire)

 

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *