Los Angeles – Denver

Los Angeles – San Francisco – Bend – Las Vegas – Flagstaff – Durango – Albuquerque – Cripple Creek – Denver (USA)

Le reve Americain pour certains, l’enfer capitaliste pour d’autres.

(Videos du Road Trip : Lire la suite …)

 

 

 

 

 

 

 

Los Angeles, la cite des Anges, la piste aux etoiles, dans les cieux, sur les trottoirs, porte Latino Americaine de la cote Ouest.

Venice beach, pour une premiere nuit sur le sol (premiere nuit dans un lit) de l’oncle Sam, au Venice Beach Cotel.
Venice beach, grande promenade, moins glamour que Cannes, ou derive Punks, Hippies, sportifs, Seigneur de Dogtown, et toute la culture Americaine de la vente : fast food, slow food, dog food, merchandising sur le nom du site, et enfin, sa plage.
Premiers contacts aussi, au Terminal de bus Greyhound, je demande mon chemin, je n ai plus de guide, apres mes casi 24 heures de voyage (passage frontiere inclus), je m’adresse au comptoir : Vous savez comment aller a venice Beach ? … Nous ne vendons pas de ticket pour cette destination … Oui, je sais bien, mais savez vous comment y aller ? … Nous ne vendons pas de tickets … Merci.
Sortie du terminal, rencontre avec les gentils fonctionnaires de police, demande de papiers (ciseau, puit, feuille), et a mon tour, je leur demande mon chemin : Prenez un taxi, cela ne vous coutera que 60 dollars. Merci.

La rage, j arrive a Venice Beach, plus exactement au Venice Beach Cotel, 20 a 25 dollars la nuit, je n ai jamais paye aussi cher une nuit, je recois ma premiere grosse gifle : le voyage risque de revenir tres, tres cher.

Je calcule un petit itineraire :

– Hors tours, impossibilite de visiter les parcs ou petits sites et monuments nationaux.

– Via Greyhound, ou Coach USa, voir Amtrak, cela va vite revenir tres cher en terme de deplacement.

 

 

 

En Argentine, mon voyage avait commence par la quete du Lonely Planet version Amerique du Sud, pour avoir une base.
Ici, aux USA, ma quete concerne l’acquisition d’une voiture.
Alors oui, acquisition, achat comptant (non content, mais par necessite), car plusieurs facteur rentre en jeu :
– La location d’une voiture sur 3 mois, me couterait 2000 a 2500 dollars, sauf que vu mon voyage, prendre une voiture de location d’une point A (par exemple cote Ouest, LA), et la rendre a un point B (cote EST, NY) verrait mon total monter a 3000 ou 4000 dollars, autant investir.
Comme toujours il y a les gens qui parlent :

– Reponse pour l Auto Stop : pour, mais impossible de faire un ensemble de site sur 3 mois (temps maximum du VISA), question dependance pour la gestion de la bouffe, de l eau, et pour finir, la question de la meteo (le mois de Mai m aura donne raison, tempete de neige dans le Colorado, passage sous le 0 en tente, …. )

– Reponse pour le transport de voiture pour particulier/entreprise : Exemple, une personne, M Walter nous allons le nommer, demmenage de la Californie au New Jersey, soit 3 jours de voyage en voiture et quelques milliers de miles. M Walter ne souhaite pas conduire son vehicule du point A au point B, donc une autre personne s en charge. Nous pouvons remplacer M Walter par une societe de location de voiture, type Budget, Hertz ou Avis.
Dans le principe, c est une bonne idee pour ne pas payer les deplacements, mais si vous n avez qu une semaine pour traverser les Etats Unis, vous passerez a cote de beaucoup de choses.

– Reponse pour le bus/train : deplacement casi uniquement de grandes villes en grandes villes, or je n ai pas envie de visiter uniquement les grandes villes Americainnes. Le prix, relativement eleve, meme si le voyage se passe avec les gens d’une Amerique un peu laissee pour compte.
Voila, donc, recherche pour l’acquisition d’une voiture, qui au passage, est illegal mais possible.
Je n’ai pas d’adresse fixe aux USA pour l envoie des documents concernant l’immatriculation et l’assurance, pas de numero de securite social.
Il faut donc jouer avec le systeme : donner l’adresse d’une connaissance, pre-paye l’assurance pour les 6 prochains mois, paiement cash en une fois.
Avec des moyens de transports limite aux agglomerations, je me focalise sur le site craiglist.org, petites annonces en tout genre, et meme si au final je ne passe pas par ce moyen la, pour un Americain de base, le site est tres bien fait.
Je regarde donc du cote des cars dealers, et meme si mon Anglais est plus que basique, il m est difficile de comprendre et de sous entendre tous les details d’une telle transaction, bien evidemment, je suis seul.
Je dois souvent apprendre, en moins d’une heure comment fonctionnent les differents moyens de transports pour me rendre a differents endroits de la cite. Metro, Metro aerien, Bus, Tramway, Train, vous pouvez vous imaginer la taille de Los Angeles et ses millions (pres de 18) d’habitants.
Mon Hostel, en dortoir, etait place a Hollywood boulevard, et pour me rendre pres de Redondo Beach (vu sur internet, un car dealer), je me suis retrouve avec 2h30 aller et 2h30 retour de transport (10 dollars aller .. 10 retour), prenant Metro, Bus (au passage, le bus 210, de Sunset Boulevard a Crenwarch, ou j ai pu rencontre les Black Panthers, mais surtout, traverse pendant 45 minutes, un ghetto noir de LA, ou ma presence a bord faisait tache … avec au retour, une petite experience raciste a mon egard)

Ma recherche quotidienne aura dure 20 jours, de Los Angeles a San Francisco, de Bend a Las Vegas.

Meme combat dans chaque ville, avec son lot, d’escrocs, de questions sur la prise de risque que cela comporte, d’incertitude sur le choix a faire …

 

 

Pendant ces 20 jours donc, je ne connaitrais que les bus Greyhound (et Valley Oregon pour me rendre a Bend).

J aurais traverse la Californie, l’Oregon, l’Utah, le Nevada.

 

 

Je quitte donc Los Angeles.
Hollywood Boulevard, Universal City, Melrose et Beverly Hills.
Beaucoup de reve, beaucoup de misere, et il n est pas rare de voir dans la rue des gens, de tenue vestimentaire correcte, vous demander argent pour l’achat d’un ticket de bus (le bus s’appelle de temps en temps Budweiser)
En prenant le bus, entre Los Angels et San Francisco, je me fais ejecter du terminal, car celui ci ferme a 21h : mon bus est a 22h20.
Je patiente donc dehors, des gens sont aussi sous les faibles lumieres du terminal … et petit a petit, deplient leurs affaires pour dormir a meme le sol, un pauvre duvet pour les plus riches, de simple carton pour les plus pauvres, a quelques metres (moins de 50 metres) du Walk of fame, quelques blocks des maisons de stars.
Les etoiles dans le ciel, ou sur le sol : pour eviter de voir la misere, lever les yeux aux ciel, ou baisser la tete, vous continuerez a voir les etoiles.

 

 

5h30, arrivee a San Francisco, sans guide evidemment, economie maigre de quelques dizaines d’euros.
J’avais plus ou moins checke comment me rendre vers un hostel via les transports communs, mais je me decide a marcher, et economiser ainsi 3 dollars.
Je croise un black, qui veut m aider, j’accepte volontiers, lui expliquant ma demarche pour economiser ces quelques dollars, mais malgres tout ca, a la fin, il me reclame 4 sous. Je me fais refoule 2 fois, les hostels sont complets, les gens reservent, la peur du vide.
En 1 an et demi, sauf pour mes parents, je n ai jamais reserve un hostel, aux USA tout est different.
J’attends patiemment dans le Hall de l’Adelaide Hostel, en plein centre de SF, et a 7h30 on m’indique que pour ce soir j aurais un lit, et je m empresse donc de regler pour 4 nuites de plus.
7h30, je depose mes affaires, 8h00, apres une petite douche et malgres une nuit blanche dans le bus, je decide de me ballader. Le hasard fait que je passe par le port, puis, par le quais d’embarquement pour The Rock, Alcatraz, la tristement celebre ile prison, pension complete pour Al Capone, entres autres.
Comme un gosse, je veux aussi voir des mon premier jour le Golden Gate Bridge, alors, apres Alcatraz, je me dirige a pieds vers cet imposant edifice.
A noter que le Golden Gate, est aussi, malheureusement, un haut lui du suicide aux USA: en effet, les gens viennent des 4 coins des USA pour sauter du ponts. Deux petits details : des buzzers existent a l’entree du pont pour appeller une « police » pour les fracasses de la tete, et, (jusqu ici tout va bien, jusqu ici tout va bien … ce qui compte ce n est pas la chute, mais l’atterissage) les gens ne meurent pas, generalement au contact avec l’eau, souvent, c’est le vent que se charge de briser le dos de la victime (suicide ou victime de la societe?)

Dans mon dortoir, dans ce pays de cons, je rencontre Julien, petit Francais devenu Suisse, un mec vraiment sympa. Dans un pays ou l’acquisition d’une arme peut se faire aux alentours de 18 ans, et l age pour le permis de conduire est 16 ans, il est donc normal de presenter une carte d’identite et prouver que l on a plus de 21 ans pour consommer de l’alcool, eau gazeuse (bieres …). Etrange conception, etrange jeunesse.

 

Dans un petit bar bien americain, nous assistons avec Julien a l expulsion manu militari d’un SDF qui etait venu se mettre au chaud …. tout un symbole du God Bless ….

 

 

 

Depart pour l’Oregon, Bend, a quelques centaines de miles de Portland.
Toujours, malgres les echecs, l’idee d’acheter cette voiture.
Il fait froid, j’avais peut etre sous estime le printemps en Amerique du Nord.
Je passe donc une nouvelle nuit blanche dans les bus Greyhound, ou l’equivalent confort en Amerique Latine est la boite a gant d’un shuttle pourri du Guatemala.
Je change de bus a Sacramento, puis a Salem, dans l’Oregon.
Mini bus de 20 places, dont 3 occupees pour me rendre a Bend, et je traverse ma premiere tempete de neige.
Cimes des sapins enneigees, l’idee de la voiture reste presente, mais je vais devoir faire tres attention. (voir videos plus loin)

Pourquoi Bend ?
Au Costa Rica, j avais rencontre un type, Adrien, jeune voyageur. Les paroles sont paroles, et j avais accepte son invitation a me rendre dans l’Oregon, a Bend, petite ville d’une Amerique meconnue, plus profonde.
Je passerais 6 jours a Bend, continuant mes recherches, participant a une « party » tipiquement Americainne, faisant mes premiers pas en Escalade dans un Parc d’Etat (non national)

Bonne retrouvaille, il s’agira de rendre la pareille si l’occasion se presente.

 

 

Direction Las Vegas, Nevada, avec un arret de deux heures a Salt Lake City, Utah.
Le Disneyland pour adulte, la ville de la perdition, « ce qui se passe a Vegas, reste Vegas »
Combien de vie ont sombrees dans cet enchantement de lumieres, de poudre aux yeux.
Des gens saoul qui pleurent, des gens qui semblent s’amuser, des touristes amuses.
Je trouverais donc ma voiture pres de la zone 51, du moins, pres de son parking, a quelques 20 miles du centre de Las vegas, le Strip.
Pour revenir aux Casinos, tout est fait pour « enfermer » le futur « debiteur » dans les casinos.
Je me suis perdu au New York – New York, au Flamingos ainsi qu au Paris. Pas d’Exit, des consos peu cheres, des spectacles gratuits, restaurant a l interieur, change a l interieur, ATM disponible 24/24h …. consommez fritures …

 

Videos : Las Vegas, interieur d’un casino

 

Videos : Ambiance dans Fremont Street

 

Quelques magouilles plus tard, je deviens le proprietaire d’une Kia Rio de 2002, 88 000 Miles.
(je suis a plus de 2500 miles, et je crois m en etre bien sorti : elle ne chauffe pas, je n ai qu a faire une vidange, dans peu de temps, ainsi que changer les roulements arrieres)
Certains me conseilleront, et je comprends via certains cliches que nous possedons tous, l achat d une cadillac, d un V6 ou V8 pour avaler le bitume.
Pour ma part, le 1,5 l, 4 cylindres sera parfait : faible consommation (35 MPG, Miles par Galons, alors qu’un v6 des annees 1990 aurait fait du 15 ou 20 MPG), sans turbo, simple mais terriblement efficace.
Quelques petits arrangements (vis au passage de roue, reglage ceintures, pression des pneus, niveau, check complet) et c’est le depart pour un autre voyage.

 

 

Premiere destination, Flagstaff, pour voir le Gran Canyon, dans l’Arizona.
Passage par l’immense Hoover Dam, grand barrage qui separe le Nevada de l’Arizona, qui au passage, detruit completement la possibilite de culture pour les campesinos du nord du Mexique : USa, nombril du monde !
Ce que je redoutais, plus ou moins, arrive plus vite que prevu (CF Videos)
Je passe d’une conduite sur le desert aride du Nevada, au blizzard du sud des Rocky Mountains, les Rocheuses, au nord de l Arizona, en me rendant a Flagstaff.
Petit arret dans une station pour faire le plein, la neige reste bel et bien collee sur le parebrise : impressionant.
Je n ai pas de pneus neiges, ni de chaines, a voir plus tard, si l investissement en vaut la peine.
Le Gran Canyon, South Rim, randonnee sur les bords du Canyon, et vue spectaculaire.

 

Videos prises dans la meme journee :

From Las Vegas to Flagstaff : Marrant la !

 

From Las Vegas to Flagstaff : Moins marrant la !

 

Videos du Gran Canyon : South Rim

 

 

La meteo m’empechera Bryce Canyon, mais je rejoindrais Durango, dans le colorado, pour visiter Mesa Verde, en passant par National Monument Navajo, et Monument Valley (MExican Hat, Bluf, etc etc)
Durango, il gele, je me rends a Mesa Verde, et apres une demi journee dans le parc, une tempete de grele et de neigne me fait mettre les voiles.
Descente en premiere sur 20 miles pour rejoindre la vallee, tout doux, tout doux.
Durango, Colorado, pour Santa Fe et Albuquerque, au nouveau Mexique, et petit tour sur la fameuse route 66. (qui a disparue dans certains endroits, bitumee par une double highway nouvelle generation)

 

Videos avant Monument Valley :

 

 

Videos dans Mesa Verde National Parc :

 

Apres Albuquerque, Nouveau Mexique, Cripple Creek, Colorado, a 3000 metres, pres de Colorado Springs, en camping, dans les Rocky Mountains.
Chiens de prairie, Renard, Aigle, biches, et activite de l’ours dans la region.
Seul dans un campground, a 1 mile de geants camping-cars, quelques courses dans le coffre, le vent qui souffle et la temperature qui baisse rapidement la nuit : – 4 dans la tente, peut etre – 6 ou 8 avec le vent hors de la tente.
Gele, malgres un bon duvet, un tapis de sol satisfaisant : vivement le soleil a 6h pour aller au Wc naturel.

 

 

Cripple Creek, puis Denver, au Colorado.
Petit Six Flags, parc d’attractions, puis, attente pour les papiers qui jamais ne viendront.
Depart, pour ne pas perdre de temps vers Salt Lake City, d’ou j ecris actuellement pour 2 jours, puis …. le nord, et il me faudra traverser vers l’est, les regions a tornade : tout un programme.

 

 

 

 

 

 

A bientot

 

 

PS : on m apprends a l’instant que le sud du parc Yellowstone est ferme : raison, tempete de neige. Gros aleas en terme de meteo, gros gros aleas.

 

 

 

 

 

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *