Salt Lake City – Washington DC

Des Rocheuses, a la Cote « Est ».

 

 
Salt Lake City, ou en version Francaise : Sel Lac ville.
Bon ca va, j’ai quand meme passe 1 an et presque demi en Amerique Latine, vous pouvez excuser mon niveau en Anglais, donc, pour ne pas m’exprimer de la pire des facons dans la langue de Moliere, La ville du Lac Sale.
La !, ca en jette, on plante le decor, sous ce doux nom evocateur, et pour les personnes qui ne sont pas atteintes de la maladie du General Americain Alzeimer (peut etre Eisenhower apres tout, desole, j ai la memoire qui flanche) (et accessoirement ceux qui sont nees avant 2002, et fan de neige) (autre que carbonique ami Docteur Dermato) il s’agit de la ville qui a accueillit les Olympiades d’hiver, pendant l’hiver 2002, comme quoi ca porte bien son nom.

 

 

Au pied des pistes de ski, on retrouve Park city, en partie construite pour les J.O., a quelques miles de Salt Lake.
Quelques miles, en fait, aux USA c’est toujours quelques miles, mais on oublie vite que 30 miles ca fait du 50 kilometres, donc les detours se transforment grande boucle.
L’attraction principale donc de Salt Lake, en dehors des pistes de ski, est le Salt Lake: il y a le Lac a proprement parle, avec Antelope Island, puis le desert de sel, comme le salar d’Uyuni en Bolivie, a l’ouest de la ville, sur l’interstate 80 qui se dirige vers le Nevada.
N’etant pas gate par le temps (…) , mon premier jour se resume a mettre a jour photos, article …
Second jour, Salt Lake donc, depuis Antelope Island et la route du Nowhere.
Dans la collection les animaux de Disney, je croise mon premier bison : bison endormi; moi qui ne connaissait grace a la France que Bison Fute, si fute que personne ne l’a jamais prit en photos !
Un Bison, c’est gros. Vous etes marrant vous, comment decrire a la fois la force et serenite (serenite bouddhiste en mode machage d’herbe) d’un tel animal. Imposant.
Salt Lake City c’est aussi la capitale des mormonds, de l’eglise de Jesus Christ des saints des derniers jours.
Bon, t’as vu, je suis pas alle a Salt Lake pour ca, mais je trouve c’est bien de le preciser, nan ? En plus Mormons, et tout ca, quand tu prononces le nom, t’as l’impression que les mecs se faisaient chier, mais ils avaient le droit de pratiquer la polygamie (qui n’est pas un archipel d’iles Francaise situe dans l’Oceanie)
Apres, la religion on va eviter d’en parler, on va pas etre d’accord, bien que comme la pluie, meme si elle t’interesse pas, elle arrive a te toucher. (pas de sombres plaisanteries sur les cures s’il vous plait.)

 

Les auberges de Jeunesse sont differentes aux Hostels d’Amerique Latine : elles s’apparentent a de grandes maisons, le plus souvent avec un coin cuisine, un espace jardin (ou friche, depends de la forme de la tondeuse), un salon.
Oui, un salon, et non saloon, car a Salt Lake, j’avais, dans le simple optique de pondre un article sur les bieres du monde, pris le soin d’acheter ce doux melange oublonneux made in USA. (comme les shorts que portent les Allemands en Vacances, Champion !).
Bref, en sirotant, tel Homer sur son canape, ma biere ambree, le patron me dit gentiment (patron Chinois : ils sont partouts :)) quel l’abus d’alcool est interdit en public.
Premierement, au supermarche, j’ai pas trouve l’echantillon de biere, soit une biere de 2 cl, deuxio, si le salon est un lieu public, ca doit etre le bordel chez les gens alors.
Bref, j’ai finis ma biere en m’excusant, me refugiant derriere mon ignorance, et je l’ai laisse retourner a ses nems. (oOh si on peut plus rigoler …, pour ceux qui le savent deja pas, les Chinois un jour seront les maitres du monde, CF la Theorie de l’oeuf : Prenez un oeuf, dedans on trouve du blanc et du jaune, bah a la fin, si tu melange, t’auras que du jaune pardi !)
Sur ma route, je croise tout un tas de maison en « leasing », ou fermee (porte et fenetres cloturees), ecritot de banque dans les jardins : la crise a tout balayee sur son passage.
Il n’est donc pas rare de voir des gens, prendre des locations longue duree de lit, dans un dortoir a 25 euros la nuit, afin de vivre sous un toit.
Il n’est pas rare aussi de voir que les hostels refusent a des gens de plus 35 ou 45 ans (selon le « fun »), l’acces aux dortoirs de ces dits Hostels : croyez vous qu’une personne de 55 ans demande un lit en dortoir par envie, en lieu et place de prendre un lit en chambre simple.
Dans certains quartiers, il y a plus de maisons « fermees » (si je dis Close j en vois deja 10 au fond qui vont rire), que de maisons habitees. USA, pays des paradoxes.

Les voyages aux USA peuvent souvent se reduire aux visites des capitales de chaque Etat : de grande ville en grande ville. Je n’en vois pas l’interet, surtout que depuis mon enfance, et nos livres d’histoire on nous parle des grands espaces Americain.
Si dans les Landes tu trouves les lignes droites trop longue, bah ici, c’est tout pareil en XXL.
Tu prends deux points sur une carte, une regle, un crayon, tu traces un trait : tadammmmmm tu as ton autoroute et ton itineraire. Le mieux c’est d’avoir un defaut de parrallelisme sur la bagnole, au moins tu touches le volant meme si y a pas de virages. (record entre Denver et St Louis via Kansas city : 900 miles en 12h, vers l’EST, tout droit.)
Apres, quand tu arrives dans une grande ville, la oui, on parle de challenge, car si sur la rocade tu trouves que tu as trop de sortie, ici c’est un sac de noeuds.
A oui, entre Denver et Salt Lake City, je me suis fais arreter par la police.
Ici ils font des blagues, ils te suivent pendant quelques minutes, puis ils essayent de te doubler, puis reviennent derriere toi et mettent la guirlande.
Papier du vehicule (la par contre, je fais pas trop le malin, si le mec il fait une correlation entre mon visa de 3 mois, une assurance de 6 mois, l’achat d’une voiture, et mon adresse au Colorado …
Bref, il me demande donc les papiers, si j’ai des bieres dans la voiture (non, je les ai laissees au Chinois pardi), si j’ai des couteaux, armes, ou drogues dans la voiture (pas d’arme nucleaire non plus, t’as vu, suis sage hein!)
Je fais un grand non de la tete, un sourire bea, et me voila reparti. Adishtaz chicken.

 

Je quitte donc Salt Lake City, apres en avoir fait le tour, et puis moi, les mormonds, le sel et les bisons …
Direction le Wyoming (c’est un etat), pour en prendre plein les yeux avec Gran Teton Canyon et le Yellowstone, deux des plus beaux parcs nord Americain. (a 25 dollars l’entree, l’est belle l’entree aussi)
Certains disent que traverser le Gran Teton avant d’atteindre le Yellowstone, c est parcourir le jardin d’eden avant d’arriver au Paradis : moi je sais pas, j ai jamais ete mort avant, donc je te confirme ca plus tard.
Au Passage, soit disant, Gran Teton doit son nom a un explorateur : la forme des pics de la chaine de montagne lui rappelait des Tetons.
A mon humble avis, ca faisait trop longtemps que le pauvre bougre s’etait perdu dans la pampa.
Premier contact avec Gran Teton Canyon : Jenny’s Lake, lac gele, magnifique, pas un bruit.
Puis, petit a petit, etape apres etape, j’ai traverse tout le Gran Teton, pour arriver a l’entree Sud du Yellowstone qui ouvrait le jour de mon arrive, le 14 :).
J’ai assiste a la representation de ce bon vieux Faithful, geyser du Yellowstone, puis j’ai suivi la route qui mene a l’entree nord du parc, avec un detour sur Fishing Bridge et la Cascade sur Yellowstone River, grandiose.
Dans la collection Disney des animaux que t’as envie de jouer avec eux, mais c’est quand meme plus sympa de juste regarder, j’ai croise un Ours (promis, la prochaine fois, je le demande l’autographe a Winnie), des Bisons, des Elans, etc etc etc …
Un Bison … c est gros, ca j’ai deja dit avec des mots bien plus raffines, mais en fait, maintenant je comprends pourquoi ils se balladent en Hummer, Pick Up, ou Truck !
Moi, ma Kia est rouge (et noire, et c’est pas un mythe), et je me suis souvent fait la reflexion, a traduire par « caca dessus », que si le bison c’est comme un taureau de chez nous, bah, j’ai plus qu’a rapatrier la voiture en France et profiter de la prime a la casse.
Les pares buffles que vous utilisez en Europe, c’est bien ici pour les Yorkshire, mais sans deconner, j’aimerais pas voir le resultat d’une collision entre un bison et une merde Koreenne (a traduire par KIA), ca se passe comme ca chez MacDonald, le MacGuiGui, entre deux morceaux de boite a gants, vous trouverez un excellent bout de viande du sud-ouest (qui a dit gras !?)

 

Apres un premier jour de visite a l’Americaine (du Drive In au final), je me decide a faire une petite randonnee de (aller, sans carte, entre 10 et 15 miles, cause le sentier j’ai pas pu le suivre tout le temps, la neige recouvree une bonne partie de la foret).
Je pars donc a la recherche des Hidden Falls, dans Gran Teton National Park, et a la fin de la journee, je compris la subtile, mais neanmoins mouillee, difference entre « etanche » et « impermeable » : le gore-tex est donc impermeable.
Au debut, ravi de marche dans la neige, s’enfoncer jusqu’a mi mollet (et non mi-molette Dave !), puis, surpris de pouvoir s’enfoncer jusqu’a mi-cuisse, et enfin, ne plus savoir jusqu’ou, car la neige, et bien, ca reste un element compris entre -0 et beaucoup de degres en dessous de 0.
Bonne randonnee, frais comme un gardon, pardon, gele comme un glacon, il est temps de rentrer au camp de base, dans un hostel (the hostel) de Teton Village.

Depart pour le Dakota du Sud, en traversant lateralement tout le Wyoming.
4 Copains de longues dates ont decides de camper sur un sommet des Black Hills Mountains : Abraham, Tomas, Benjamin, Theodore, bienvenue au Mont Rushmore.
Une des cartes postales des USA, la figure des 4 emblematiques presidents des Etats-Unis d’Amerique gravee pour l’eternite au coeur des Black Hills Mountains.
Premiere fois de mon voyage que je m’arrete dans un motel en zone « motel » : Motel 6, chaine « cheap » des motels aux USA, malgres ses 45 dollars. Une experience a vivre.

Les copains Americains pas chiants :

 

Retour a Denver, dans l’attente des papiers pour la super Kia.
Premiere vidange neanmoins a Rapid City, avant de reprendre la route pour Denver (apres 3800 miles, au lieu des 3000 preconisees, mais bon.)
J’arrive a Denver vers 00h00, et bon, je m’installe dans ma voiture dans la rue de l’hostel. Pas vu, pas prix, si j’economise 4 bieres pour plus tard 🙂
Je resterais une semaine, ou je rencontre Audrey, Marseillaise exilee chez Denver (la recherche en France, et dire que nous avons les meilleurs chercheurs, d’emplois ou pas … y sont bons les notres, pourquoi les laisser filer a l’etranger ?)
Enfin, je recois mes papiers pour aller au DMV (Motor Vehicule Dpt).
Je dois faire le Smog Test (super, 25 dollars), montrer une preuve de mon assurance (j’ai), une preuve d’identitee (j’ai) et une preuve de registration du vehicule (j’ai juste recu:)
Tout est ok, on me delivre enfin mes plaques du Colorado 628-VDC (J’espere pas pour Vehicule de Chiotte)
Qui aurait cru, qu’un jour, je serais proprietaire d’une voiture Koreenne aux USA, immatriculee au Colorado, tout ca a une adresse ou j’ai jamais foutu les pieds.
Je pense pas avoir menti, j’ai juste omis de dire que … je vivais pas exactement aux USA.

Entre temps, la meteo s’est developpee : apres l’epoque neigeuse, me voici dans l’epoque des tornades.
Sachant que, les etats les plus touches par les tornades sont : Oklahoma, Kansas, Kentucky, Tenessee, Mississipi et Missouri … et que je dois traverser TOUT le Kansas pour me retrouver a St-Louis dans le Missouri, (900 miles tout de meme) le matin de mon depart, je scrutais le ciel (priais serait exagere) pour esperer ne pas « ramasser » sur le coin de la gueule; perso, Twsiter et les vaches qui volent, j’aime ca qu’au cinema.
Bref, je passe sans probleme toute la partie Kansas, et arrive vers Kansas City, orage … pluie pluie et pluie.
Arrivee a St-Louis sur les coups de 11h du soir, l’hostel est ferme (je change pas ma facon de faire, je vais pas commencer a mettre un terme a ma liberte d’aller ou je veux parceque j’ai reserve un hotel ici ou la).
J’assume, meme si dormir dans la rue me donne envie, je rebrousse chemin quand j’apercois les tronches dans le quartier : c’est toujours le meme probleme dans les villes, tu ne connais rien quand tu arrives, alors tant pis, je ferais pas comme Denver, un autre Motel 6 (au final, 3 nuits de Motel sur 2 mois et demi …, en plus d’etre une experience enrichissante … je m’en suis pas trop mal sorti)
Je zappe vite fait sur le channel Weather : tornade dans l’apres midi a Fort Haynes (ou je m’etais arrete a un Wal-Mart pour acheter a manger) et en fait, sur tout le Kansas, ouhouh!
Saint-Louis temps pourri (haha le nouveau poete est arrive) : je visite la ville, qui se trouve sur lse bords du Mississipi.
Malgres les noeils de Lynx, je n’apercois ni Unckleberry finn, ni Tom Sawyer, « C’est l’Amerique, le syndrome de la libertee … »

Temps pourri a St-Louis, va pour Chicago il doit y faire beau.
ET LE VIEIL ADAGE BIEN CONNU, disait donc vrai, temps magnifique sur les rives du lac Michigan.
Grande ville, dortoir bien cher, les BlackHawks de Chicago affrontent les Flyers de Philadelphia pour la remise de la Stanley Cup.
Ballade dans une ville agreable, vraiment agreable.

 

Dans le but de resserrer le budget, je pars camper entre Toledo et cleveland, 3 jours dans la petite bourage de Port Clinton, Ohio.
Pourquoi l’Ohio : pourquoi pas ?
Plus serieusement, a Sankusy, 50 miles de Cleveland, se trouve Cedar Point – Six Flags, un parc d’attraction a sensation forte.
Quand je dis sensations fortes, c’est que Cedar Point fait passer Port Aventura pour « it’s a small world » (putain, suis trop fort, suis sur que vous avez la chanson dans la tete maintenant) a DisneyLand, et DisneyLand pour un jardin de creche pour enfants.
Ils ont le Millenium Force (je sais, je sais, les mecs sont inventifs pour trouver les traces des Rollers Coaster, mais pour les noms, ils n’ont plus que 2 neuronnes) qui te propulse bien comme il faut, le Mantis, ou tu es debout dans un grand huit, le Top Thrill Dragster (CF Video), bref, ca envoie sacrement du pate comme on dit.
Regardez Youtube, je n’ai pas pu filmer, c’est interdit, motif d’exclusion du parc a vie.
Apres 6 heures dans le parc, et le tour de tous les Roller Coaster, je retourne dans mon petit camp, ou tout le monde est parti : il s’agissait du week-end du Memorial Day, memoire des veterans de guerre (j’ai jamais vu autant de drapeaux US)

Bon, voila, apres la region des grands lac, il est temps d’entamer ma derniere partie Etats-Unienne : la cote Est.
J’essaye d’aller sur Baltimore, mais, ne possedant qu’un seul hostel dans la ville, je suis donc dirige vers des motels a 80 dollars la nuit : nan, pas moyen !
J’arrive donc a Washington DC, capitale des capitoles, siege de la maison blanche.

Je pars sous peu vers le sud, non pas la Floride que j’ai deja visite en 1998, mais plutot le sud de la Virginie. (Quoi que si j etais en Floride en 1998, pour les Bleus, faudrait peu etre y retourner)
Il faut que je sois sorti du pays avant le 7 Juillet, et je compte voir New-York, Philadelphia, Boston (et les Pubs Irlandais !), ainsi que les plages de la cote Est donc !

Je continu donc seul mon voyage, enfin seul, maintenant que je suis en camping, tout les matins, c’est le reveil de l’ami Ricore 🙂
Et puis, j’ai mes 4 nouveaux copains 🙂

Merci encore a vous pour les commentaires.


PS : une grosse pensee aux potes du Guatemala !, ainsi qu’au torero de Philippe, qui a tout perdu 🙁 lors du passage d’Agatha et de l’eruption du Pacaya.
Courage !

 

PS2 : Une grande fierte : http://www.lasantorchas.com/lacarta.html je suis present dans la carte du meilleur restaurant d’Antigua au Guatemala, merci encore Philippe !! et vive les Antorchas !!
(Vous me trouverez en bas a droite, partie Aperitivo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *