Australia – New-Zealand – Guatemala

Australie – Nouvelle Zelande – Guatemala

Bim bam boum … de retour sur la toile et la biographie virtuelle Autour du type.

Le type, oui, moi, Guillaume, enfin celui que vous connaissez faire le con autour du monde, se remet au chevet de son petit calepin de voyage pour vous conter farces et attaques, mais jamais fantaisies.

 

 

 

J en entends deja gueuler donc, comme je l aurais probablement fait si tu me laisses sans nouvelles 2 ans, en fait probablement c est pas le mot : surement !

Certains qui gueuleront plus fort que d autres avec les meme rengaines pleines d humour de Zinc : « Tete de cepe, il est mort ton coiffeur », « Bourrique, t aurais pas pu envoyer un telegramme? », « On t as pas vu au ferias cet ete ? » ….

Alors oui, la vie finalement, c est comme la chanson de Claude EDF Francois, « Ca s en va et ca revient », donc pour situer mon cul geographiquement parlant, je me trouve a Antigua, au Guatemala. (Pour les copains du Genie Meca, le Guatemala est un tres beau pays d’Afrique Centrale … situe au sud du M’excite)

 

Maintenant voila, on y est, l autre con qui fait un saut dans l espace de 38 km il a mit 3 minutes pour raconter son histoire, moi, perso, je dois combler 1 ans et trois mois avec ses 15 000 km en 25 mots sur le notepad …. si j utilise Twitter j en ai pour 3 ans.

 

Alors voila, je vous ai quitte a Airlie Beach, ou Bitch pour les intimes, comme toutes les plages Australaides a vrai dire.

Pour couper court a l aventure Australienne, j ai fait du Stop jusqu a Brisbane, ou Palm Beach pour etre plus exact.

Mes potes etaient partis au Maroc, ils revenaient le lendemain de mon improbable arrivee, donc j etais a la rue pour une soiree.

Par chance, Graham et Vicky, m avait dit de passer quand meme, au cas ou que Casper le gentil fantome, ou encore les tortues qu ils nourrissent m ouvrent la porte … pas de bol, Casper etait a la sieste, et les tortues, fan de Jacques Mayol, se la couler douce sous 1 metre cube d’eau.

J etais donc a la rue, a Palm Beach, ville aussi agite que Villeneuve Tolosane un 31 fevrier pour l apero.

Mais voila, j avais rencontre tout le club de bridge de la ville lors de ma premiere visite, des gens plein d energies pour des centenaires dores, et grace a leur aide, j obtains les clefs du Graal, les clefs de la maison des potes.

Maintenant deuxieme quete, en plein reve Fort Boyardien, trouver le pere Fouras pour obtenir les clefs de la Holden Break (voiture), de Graham, pour arrive vers 7h du matin a l aeroport de Brisbane et leur faire une surprise.

Facile con, 2 fingers in the noises comme on dit en Kangoorou ( ne pas confondre avec la bagnole a Renault, pas le chanteur couillon, le losange !)

Donc je me pointe a l heure tapante, pile poile comme on dit en portugais, et j attends mes potes qui descendent de l avion saluant l assemblee febrile esperant le regard d un proche.

Moi, je me suis senti comme un con car j ai eu l impression que quelqu un etait venu les chercher …. et comme suis copain avec plein de mongolien, en fait, mon pote Graham, il faisait tout simplement le con …. il saluait les gens, car Graham il est gentil tout plein.

Enfin voila, petite surprise, on rigole, on projecte d achete un pack de biere et de papoter a la terrace du pub le plus proche, laissant Vicky a la maison pour se reposer pepere.

Si je raconte cette anecdote, c est que malgres leur 65 ans, Graham et Vicky ils ont une patate d enfer, et voyage comme pas beaucoup de gens le font, et ca me convient pas mal.

 

Je passe du temps chez eux, et je reprends ma route vers Sydney avec 2 objectifs : l apero le jeudi et l apero le vendredi, car j ai mon avion le samedi pour la coupe du monde de rugby chez les kiwis … pas le fruit, l oiseau.

J ai retrouve 2 potes, Omar le connard (pour la rime car c est un super pote Colombien) et Olivier le perche (pour la rime aussi … bien qu il souhaite dans un futur proche s installer ici en Australie … et la faut etre un peu perche non ?)

Y a aussi mon grand copain mongolien Jereme, alias memoire en carton, foie en plastique mais bien deglingue comme on les aime dans le sud ouest.

Son patron l ayant deja reprimande car il se la collait souvent avec un petit francais, ce qui le faisait arriver en retard au travail. (d ou le soulagement du patron lorsqu il apprit que je quittais cette ile de Bagnard Anglais !)

Petit week end donc a Sydney, ses pubs, ses bottles shops, son opera (non je deconne) … et je decolle pour un des premiers objectif non avoue de mon tour du monde : La Nouvelle Zelande !

 

 

Kiwi Landia : Bienvenue a Auckland !

 

L’accueil que l on me reserva a l aeroport d’Auckland en Nouvelle Zelande, fut aussi rempli d emotion que les autres atterrissages en terre etrangere : personne donc !

Alors oui, j avais commence ce voyage 3 ans et demi avant la coupe du monde ….. et a vrai dire, plus j allais trainer mes tongs ici et la en Amerique, plus je me suis dit que finalement je serais pas loin de l’Ernest Wallon local pour la Worlde Cupe (en Toulousain dans le texte)

Et objectif totalement rempli, par contre, j ai atterri un samedi soir a Auckland, 19 jours avant la Webb Ellis cup, et pas un gonze pour faire la fete, a part 2 collegues francais.

Ha oui, je vous ai pas raconte, des l aeroport (j ai senti le choc …) je rencontre Bambi et Pimpim, enorme rencontre entre un perchiste et un lannemazanais (si on dit comme ca chez les barges)

En Nouvelle Zelande deux choses donc : voir des mongoliens se rentrer dedans avec d autres mongoliens autour qui applaudissent a tout va dans plein de langages differents, le tout soupoudre de Malt et d Houblon ! Et, quete secondaire, chercher un travail : car oui, 3 ans et demi autour du globe, ca creuse les finances.

Coupe du monde oblige, plein de poste sont crees pour l occasion, mais coupe du monde oblige x2, plein de jeune dans la rue a la recherche de la recharge a dollars !

Auckland reste donc pour moi la meilleure option : pas de fruit picking, j ai deja donne avec Cousteau et les innondations au Queensland en Australie, pas de WOF WAF ou WOOFING, le genre de truc ou tu bosses un peu, on te paye pas du tout, et tu vis dans une tente a cote de la maison des proprios ! Ca non, j ai besoin d un vrai travail casse gueule pour engrosser le compte chez la BNZ (Banque Neo Zelandaise !)

J envoie donc des CVs a droite et a gauche, apres 2 jours je fais un essai dans le bar le plus vide d Auckland, et donc apres un essai concluant, je refuse poliment l offre deprimante de bartender a cocktail pour client inexistant.

Me voila donc entre aller / retour a la bibliotheque (internet gratuit quand tu nous tiens) et glandage a la maison en construction (je pense que j ai tjrs un flair enorme pour trouver des logements en kit)

Bambi est dans la meme situation, il est perchiste (mais oui, les laveurs de carreaux ou autre truc avec cordes) et a part le fait qu il vient d acheter une voiture et qu il vit dedans, on fait pareil : donc idee d association, on partage la piaule (avec 2 lits hein !) et on cherche un travail pendant les 90 pour cent du temps qui reste.

Alors oui, mais la coupe du monde donc arrive avec Nouvelle Zelande – Tonga en ouverture … et c est l engrenage infernal : on apprends qu il y a encore des places pour France – Nouvelle Zelande a l Eden Park … et le pire c est que c est vrai : pour 100 dollars on trouve des places pour le Match phare de la phase de poule : voila, une partie du reve est la !

On trouve aussi des places pour Coqs – Sushis, mais c est moins surchauffe comme atmosphere, bien que le stade soit rempli de Sumo et Super Marcel ! (ou Francois le Francais)

Entre temps, car les choses sont parfois bien faite un gonze, qui deviendra mon manager et super pote, Simon, m appelle depuis le restaurant qui se prenomme : Marvel Grill ! (un truc vegetarien sans doute)

Ce qui est quand meme bizarre, et l histoire encore une fois est vrai : c est que le Marvel Grill j en avais jamais entendu parler, et je savais meme pas ou c etait, et quand j ai ecoute l autre Kiwis me parler au telephone, j ai rien compris, d ou un premier RDv manque avec ce restau.

Bref, apres une premiere engueulade telephonique sympa, je passe voir ce gentil petit restaurant (qui s averera le pire restau de la coupe du monde : tout le temps plein … oui oui …. j ai des temoins … )

Un enfer sympathique, suis de Toulouse facon j ai tjrs aime les 35 degrees a l ombre, et le debut d un grand n importe quoi : financierement parlant et amicalement parlant !

Donc premier rendez vous, je rencontre Simon, et meme si je viens pour un essai (cadrage debord, direct catapulte dans les 22), je lui explique que les Samedi 29/9 et le Samedi 9/10 j ai des match de l equipe de France avec les billets, et que pour rien au monde je bosserais : oui, ca fait orgueilleux, mais c etait la seule obligation que j avais.

Lui me reponds la meme : Oh Garcon … c est un essai, alors on verra. Fin de soiree j etais en full time.

La, l equipe du Marveil Grill est pas mal, Bordelais, Lyonnais, Mexiquain, Sud Af, Kiwis, Indien, Anglais, ….

Des Photos viendront …..

 

Au Marvell on engrange : shift de 10h30 du matin a 2h du matin, regulierement, mais parce que je le veau bien !

Les tables sont doublement ou triplement bookes, on ramasse le feu de temps a temps …. voir tout le temps.

Mais l equipe est bonne, les soirees s enchainent, a 10h30 le matin ca pique les yeux, mais apres tout c est l effet Kiss Cool de la coupe du monde.

 

La on a des invites surprise : l’equipe d’Irlande au complet, l’equipe d’Angleterre, des joueurs du XV de France (Estebanez entre autre), des All Blacks, des Australiens, bref le bordel, les yeux qui brillent, les pieds qui chauffent et la oui on profite en bossant de la coupe du monde.

 

Autre Surprise, un pote Francais, Jean-Luc, connait un arbitre international, l’excellent Romain Poite, et me l envoie au restau : accompagne entre autre de Joel Jutge et d un arbitre italien (Margarita, Pepperoni ou Lasagna … me souvient plus)

Romain c est une rencontre et l accomplissement de la seconde partie du reve.

Le premier soir je me demmerde pour leur trouver une table, le restau etant plein, j envoie une addition vite fait sur une table et feu, la place est trouve. (Ha sacre Marvell Sundae ….)

Second soir qu il vient, on deconne un peu plus, c est bonnard comme ambiance et c est la veille de la finale, et la, la grande surprise : ce mec, que je connais a peine, tellement sympa, qu il m offre un ticket pour la finale : France – Nouvelle Zelande a l Eden Park Stadium : donc oui, j ai vu ce ridicule point venir gacher une fete dantesque, une finale tendue comme un string ! mais un bonheur total d avoir vu un match de cette qualite dans cette ambiance la, a cet endroit la, a ce moment la : la finale de la coupe du monde !

Bref, au restau tout le monde veut me couper la tete, cause le ticket … bien entendu … suis con mais la c etait juste pour ticket que l on voulait ; arracher la tete !

 

Voila, la coupe du monde passe, le restau cartonne tjrs autant, on a plein d evenements, genre le salon de l autisme (ou nautisme je sais plus …) et les fonctions.

Alors les fonctions, c est genial, surtout dans ce pays : grosso modo on loue une partie du restau a des gens d une societe pour qu ils deconnent entre eux, genre la fete de la boite, l anniversaire du patron, la party de l annee de la boite.

La nous, c est renard Land, tu envoie 10 bieres a la table, t en comptes 12, pareil pour les bouteilles de vin …. ca a l air degueulasse comme ca, mais ca se passe tout le temps comme ca (chuttttt, secret de restaurateur ….)

Moi, perso, apres avoir engrosse le compte en banque avec quelques milliers de dollars, j en ai plein le cul (surtout lorsqu apres 6heures de boulot on me sert un vieux taco mal fait comme seul repas de la journee ….) donc, disjontage et vaya con dios.

Je demissionne, 15 jours avant Noel (soit 2 jours avant je me barre car j avais 2 semaines de preavis).

Mon manager avec qui j etais super copain comprends sans problemes (enfin au debut non, j ai ete donc tres pedagogue … vous me connaissez)

et je pars donc apres 15 jours de boulot, dans une nouvelle quete : acheter une poubelle roulante pour faire le tour des deux iles.

Mission accompli, et apres avoir ete proprietaire de la super kia aux USA, me voici proprietaire d une Honda Odyssey pour 4 mois. La , encore lui, mon ex manager, ancien des carpenters, m aide a ammenage un lit (2m sur 1,40M …. tout la place de la bagnole, et c est parti pour un tour.

Dans le projet, Loic, grand bartender de la meilleure ville au monde de bouffe en France (la voila, t es content tete de flan !!!) me rejoint … et on mets les voiles le 4 janvier.

Au programme toute l ile nord, et toute l ile sud.

Alors je vais pas tout raconter mais je vais etablir une liste de points chauds :

 

– Rotorua : ville des pets (ca sent le souffre tout le temps a cause que la terre elle fait de l aerophagie. Rencontre avec le fils de Graham d’Australie et sa petite famille. Partage d un gratin d oeufs y noix (ou un truc comme ca ….)

 

– Tongariro : la montagne du destin qu ils appellaient ca dans les hobbits, alors que ce pauvre tas de cailloux m a fait suer pendant 4heures …. Jolie paysage, grande randonnee, beau moments !

 

– Lou : et oui, Lou d’Antigua, une pote aussi barje que sympathique, et carnival a Wellington avec sa copine Xoch. Un pur moment de tendresse a base d happy pils (legale bien sur) et vive les jardiniere !!!!

 

– Kayak : achat d un kayak. Oui, voila, j avais trop d argent et je savais pas comment l utiliser ;), donc en mode survie chaque fois que je sortais, du coup je l ai pas sorti souvent, et chaque fois c etait folklorique.

 

– Apero dantesque a Queenstown : 2 bagnoles en vrac, un odyssey a cote, des baches tendu comme un hetero a la gay pride, des bieres a ne plus savoir qu en faire, enorme apero entre basques lyonnais bretons quebecois …..

 

– Akaroa : la ville la plus francaise ici. Un canadair qui fait eclater de rire une soiree, Julien et ses Mickeys ou Pizzas, un bon delire de deux jours a cote de la fracassee Christchurch (vraiment du mal a le croire au debut, puis mal au ventre en voyant toute une ville defonce comme celle ci apres le terrible tremblement de terre….)

 

– Milford Track : et la randonne la plus con du monde : reservation sur reservation pour la faire, booking de deux mois a l avance : casse toi de la va ….. rien a faire de ce genre de tourisme !

 

– Lac Monowai : deux jours de pur bonheur aupres d un lac aussi transparent que tranquille …… Vraiment enorme !

 

– Fox et Grant : les cailloux a jaune, deux jeunes plutot froids mais imposants !

 

– Abdel Kader national park : pour le nom suis pas sur …. mais le nord de l ile sud est vraiment sympa.

 

– La randonnee des mineurs dans l ile sud ….. sympa, personne.

 

– D autres trucs aussi mais la j ai pas les noms en tete !

 

 

Pendant ce temps la, en fait j en ai un peur marre des pays Anglo Saxons, c est pas ma cup of tea.

Oui, voila, yes, no, how are you, le langage m ecorche la bouche, les paysages me cassent pas le nerf optique (c est beau l Australie et la Nouvelle Zelande, mais par exemple un volcan etant comme dans l ile Nord c est moins sympa que le Pacaya jour de fete ….)

Donc j ai des nouvelles du Marseillais, alias Edu, vous savez le breton de Marseille qui vends des crepes au Pastis : il a un projet et je m engouffre dedans … et moi voila embarque dans une autre histoire : trouver un billet d avion Auckland – Guatemala Ciudad.

Alors la oui, le choc et surtout bah … les gens savent pas ou c est.

Alors vous voulez aller ou ? Au Guatemala ? Et c est dans quel pays ?

Donc je suis oblige de faire mes resas sur internet pour leur montrer les numeros de vols. Le billet pas cher, et le trajet sympa : Auckland – Los Angeles – Miami – Guatemala Ciudad.

La je perds 4 jours, 3 neuronnes, 2 nuits de sommeil, et j arrive en pleine forme sans mon bagage, qui lui doit se trouver a Atlanta …. a Guatemala ciudad ou un taxi ne m attends pas pour revenir a Antigua.

La je me cache 2 jours, car oui, l autre le Marseillais, il m aurait deja emboucanner dans un plan electricite peinture des la premiere demi heure.

Donc j arrive aux Torches, chez Philippe et Cloclo (mais oui, vous savez, mes padres chapines !) pour 1 nuit de repos et deux jours de glandage.

 

Alors bon, le projet de Robert Edouard Dreyfus c est de demmenager la Luna de Miel d un local assez rustique de 40 places assises pour un local assez grand avec terrace de 140 places assises. Son bon lieutenant Sam, et mon bon pote aussi hein, veut se poser pour avoir son affaire a Quetzaltenango, seconde ville du pays, donc a priori je vais rester un moment ici (et le compte a rebours est deja entame hein tete de con !)

En plus on attaque avant semaine sainte, et ici la semaine sainte c est la guerre : a Antigua y a des processions tous les jours, les gens aiment Jesus et veulent que bouffer, et nous on est la pour ca !!!

Donc en parrallele on bosse sur les deux restau, c est interessant a vrai dire, et assez prenant en terme de temps 🙂 et quand la semaine sainte arrive on lache tout pour essayer de demmenager au plus vite.

Finalement, le 1 Mai au soir on pete un boulon : vers 21h on dit stop et on commence a demmenager.

Ca nous prendra une semaine …… (48h selon Ed … d autre notion de temps et de perspectives …)

 

Bref, debut Mai on ouvre et la c est le debut d une autre grande aventure : on se fait defoncer d emblee !

Alors on va pas se plaindre hein, mais la on a enchaine 3 mois de pures folies …. passage de Staff de 6 personnes a 21 personnes au jour d aujourd hui.

On attends patiemment la semaine sainte qui arrive …. ca va etre sympa !

Voila, apres donc au Guatemala pour un temps, avec quelques projets en vue … et des visites de proches.

Les parents d abord, qui viennent de repartir apres un mois ici, (en supportant mon caractere …), Pedrolito el Salmon, Gilles du Canada et Nancy, la famille Olympienne du monde en pagaille, et des chamoniens freres des alpes, tjrs un plaisir de vous recevoir les copaings !

 

Ha oui, suis parti faire une ballade dans la jungle aussi, au Mirador plus exactement.

En plein de la biosphere Maya, a 7 Km du Mexique, avec Philippe et CloClo donc, sur une boucle de 160 km …. pour visiter des sites comme le Tintal, el Mirador (plus grande pyramide du monde faut quand meme pas zapper ca ….), Nakbe, La Florida, etc etc …. du pur bonheur en barre meme si j ai failli finir sur 9 doigts … le petit dernier trainant la patte dans une chaise de jardin en bois a Carmelita : Betadine et eau Oxygenee, deux super potes dans cet environnement hostile.

 

Cette annee on fait un truc avec : Philippe, son Padre Don Jacques, Ed Louis Dreyfus, Anthony le toucan et moi meme jusqu a Petaouchnok, la ou pas beaucoup de gonzes sont alles : une boucle de plus de 300 km ca fait quand meme 12 jours avec des mules et de la mayonnaise bien fraiche …. 🙂

 

Voila, donc suis la, Luna de Miel Antigua, sur trip advisor on est pas mal les copaings, si vous avez etes chez nous et vous avez trouve ca sympa c est le moment de rembourser les pastis gratuits que je vous ai servis par le biais de ce site, sinon c est pas grave, je continuerais a les donner gratuitement pour les copaings qui viennent de si loin et qui ont si soif !

 

 

 

Voila, c etait Guillaume donc, en direct du Guatemala, apres 2 ans sans nouvelles, j espere vous avoir rafraichi la memoire et bien eveidemment vous etes les bienvenues ici.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *